LES ERUPTIONS VOLCANIQUES

4ème PARTIE


IMPACTS DES VOLCANS SUR LE CLIMAT

HISTORIQUE DES ERUPTIONS QUI ONT LE PLUS D'EFFET SUR LE CLIMAT

HISTORIQUE DES ERUPTIONS
QUI ONT EUT LE PLUS
D'EFFET SUR LE CLIMAT

LE MAYON :
Le 10/04/1992 et 24/02/2000 dans l'est des Philippines le Mayon émit une Colonne de fumées et de cendres qui atteint les 13 km altitude. Ce volcan est parmi les plus dangereux et actif sur Terre. En 2000 des pluies de cendres volcaniques ont plongé dans le noir les villages au pied du volcan philippin Mayon jusqu'à 12 km du cratère.

Ces 400 dernière années il a connu 49 éruptions dont la plus importante en 1814 où le sommet du Mayon a explosé. L'année suivante, en Indonésie, le Tambora est entré en éruption. Ces volcans, surtout le Tambora ont eu un effet important sur le climat.

Cliquez ici pour l'éruption du Mayon en 2000.

 

L'HUDSON :
Du 15 au 21/08/1991 au Chili le volcan Hudson a explosé. Un nuage de poussière s'est élevé à 18 km de hauteur et s'est dirigé vers le sud depuis l'extrémité sud de l'Amérique en entourant le continent Antarctique. Le nuage avait 250
.000 tonnes de dioxyde de soufre, en se dispersant dans un secteur de 270.000 km2. De la cendre de ce volcan a été trouvé en Antarctique.

LE PINATUBO :
Le 07/11/1991 en Philippines, le Pinatubo est entré en éruption alors qu'il était en sommeil depuis plus six siècles. En tout, 20 millions de tonnes de dioxyde de soufre ont été dispersées dans l'atmosphère à une hauteur de 20.km. Ils ont été dispersées dans l'atmosphère. Tout ce gaz a provoqué la diminution de 1 à 5 % du rayonnement solaire reçu par la Terre, soit -3,50 W/m2, d'où une baisse de la température de 0,10 à 0,50°C et 1,50°C aux latitudes élevées pendant environs 3 ans. Dans la stratosphère, la présence d’un nuage composé de fines particules volcaniques accentuait la tonalité rouge du ciel le soir ce qui donnait un véritable flamboiement du ciel. Des chercheurs supposent que les ouragans Andrew et Iniki à l'automne 1992, de même que les pluies abondantes dans le Midwest américain à l'été 1993 pourraient être les conséquences de l'effet atmosphérique de cette éruption.


Lors de l'éruption du Pinatubo un
champignon de fumée c'est élevé dans
le ciel jusqu'à 20 km de hauteur.

 

LE NEVADO DU RUIZ :
Le 03/11/1985 en Colombie, le Nevado du Ruiz qui culmine à 5 390 m d'altitude a éjecté 0,56.km3
d'aérosols stratosphérique. Dès le 13/11/1985 les cendres ont recouvert la région sur plus de 15 km de rayon.

Ce fut parmi l'éruption la plus meurtrière avec 24.000 morts.

Ses dernières éruptions les plus importantes fut en 1985 (VEI 3), 1845 (VEI 3), 1595 (VEI 4), 1350 ?(VEI 4)...

 

EL CHICHON :
Le 29/03/1982 au Mexique, El Chichòn a éjecté dans l'atmosphère jusqu'à 20 millions de tonnes de soufre qui est monté à 35 km. Ce nuage s'est déplacé à la fois vers l'est et vers l'ouest sous l'effet de vents soufflant dans des directions différentes selon leur altitude. Ce nuage volcanique a déclenché une série d'effets optiques. Dans l'Arizona, des couchers de Soleil anormalement longs et brillants ont eu lieu. Ce volcan envoya tant de cendre dans l'atmosphère que le ciel s'est obscurcit pendant 2 jours. Après l'éruption du Chichon, la température de la Terre a diminué, d'environ 0,30°C !

D'après certain spécialistes cette éruption a peut-être eu d'autres effets sur le climat terrestre. Elle aurait peut provoquer un changement brutal de circulation atmosphérique et océanique dans les régions équatoriales de l'océan Pacifique, ce qui aurait eu un effet sur le phénomène El Niño. Les conséquences en ont été une météo anormale sur le continent sud-américain.

 

LE MONT SAINT-HELENS :
Après plus d'un siècle de repos, le 18/05/1980 aux Etats-Unis le volcan du Mont Saint Helens c'est réveillé et a explosé avec une énergie équivalente à 500 fois celle de la bombe d'Hiroshima après que le sol s'était levé de 1,50 mètres chaque jours. Les cendres et les poussières volcaniques se sont élevées à 20 km soit dans la stratosphère et fit le tour de la Terre en 15 jours. Ces 540 000 tonnes d'aérosols stratosphérique ont fait baisser la température de l'hémisphère nord de 0,10°C. Lors de l'éruption dans une ville située à environ 430 km du volcan près d'un centimètre de cendres sont retombée. Le souffle de l'éruption qui approchait la vitesse du son, avait détruit tout sur un rayon de 27 kilomètres. Après l'éruption le volcan avait perdu 400 mètres d'altitude.

Selon des études volcanologiques, depuis 10.000 ans le mont Saint Helens connaît une grande éruption par siècle. Il a eu une activité en 1800, 1813, 1831, 1836 et sporadiquement entre 1842 et 1857. Ses dernières éruptions furent en 1957, 1980, 1986, 1991.

Cliquez ici pour voir une vidéo de l'éruption du Mont Saint-Helens.

 

AUGUSTINE :
Le 22/01/1976 le volcan Augustine en Alaska aux Etats-Unis c'est réveillé. Une colonne de cendre qui s'est élevée lors de l'éruption a perturbé le trafic aérien et des cendres sont tombées sur Anchorage. C'est 0,60 km3 d'aérosols of aerosols high in the stratosphere have disrupted the climate of the Earth.

 

LA SOUFRIERE :
Ce volcan de la Guadeloupe d'une altitude de 1467 m, est un strato volcan dont le sommet constitue un dôme dans la partie sud de l'île.

10 éruptions de type explosif ont eu lieu depuis le XVième siècle dont les deux éruptions phréatiques les plus intenses ont eu lieu en 1797-1798 et en 1976-1977 avec 26 explosions majeures dans l'ultime des dernières grandes éruptions explosives.

Les dernières et/ou principales éruptions furent celles de 1902, 1913, 1914, 1917, 1976/77. Celle de 1812 eut beaucoup d'effet sur le climat d'autant plus que la même année il y a eut l'éruption de l'Awu en Indonésie suivie de l'éruption du Vésuve en 1813.


Eruption de 1976-77

 

L'AGUNG :
Le 17/03/1963 au île Bali en Indonésie le volcan Agung est entré en éruption en éjectant 10 à 20 millions de tonnes de poussières dans la haute atmosphère. Ce qui a diminué la transparence atmosphérique de 5 % et donc fait baisser la température de 0,30°C pendant 3 ans. Mais dans la stratosphère la température serait montée de 4 à 8°C au dessus de la normale.

LE KATMAI :
Le 06/06/1912, ce volcan culminant à 2 450.m d'altitude, situé en Alaska, est entré en éruption après une très longue et très violente crise sismique. Il éjecta 12 Km³ de magma sur la Terre et a envoyé 20 millions de tonnes de soufre dans l'atmosphère soit 35 km3. Ce qui a fait chuter la température de 0,20°C. Les jours qui ont suivi l'éruption il faisait nuit.

L'explosion du Katmai était une des plus puissantes qui s'est produit dans l'histoire en Alaska. Elle fut entendu à 1.600 km à la ronde. Puis les chutes de cendres ont été si importantes qu'à 160 km du volcan des toits de maisons se sont effondrés. Ce fut la 4ième éruption la plus importante après le Toba, le Tambora et le Taupo de ces 100.000 ans.

L'éruption lui fit perdre 400 m d'altitude et son sommet est actuellement découpé par une caldeira de 4 km de diamètre et 600 m de profondeur. Un dôme (le Novarupta) de 250 m de diamètre et 60 m de hauteur s'est formé à la fin de l'éruption.



Une éruption du volcan en 1994

 

LE MONT TARAWERA :
La nuit du 09/06/1886
en Nouvelle Zélande une violente éruption se déclencha au nord-est de l'île. Ceci commença par le sommet du Mont Wahanga qui fut littéralement soufflé formant un épais nuage noir qui créa un orage. Puis toujours dans la nuit le Mont Tarawera et le Ruawahia entrèrent en éruption .

Lors de l'éruption un volume de 0,30 Km³ de cendre est estimé avoir été éjecté sur plus de 16.000.Km². Le nuage éruptif aurait atteint une hauteur de 10 km d'altitude. 2.Km³ de lave ont été éjectées. trois villages maoris ont été ensevelis. Une fissure longue de 17.km s'est créée lors de l'éruption. (voir ci contre).

Les plus importantes éruptions du volcan ont eu lieu en : 1886 (VEI 5), 2880 ±20 avant J.C. (VEI 6), 5330±20 avant J.C. (VEI 5), 6580±20 avant J.C. (VEI 6).



VOIR LA SUITE A LA PAGE SUIVANTE