LES PRECIPITATIONS
ET
INONDATIONS

3ème PARTIE


LES PRECIPITATIONS

LES TYPES DE PRECIPITATIONS

LES INONDATIONS



LES INONDATIONS

DEFINITIONS

Une inondation est la submersion d'une zone (rapide ou lente) qui peut être provoquée de plusieurs façons, par des pluies importantes en durée et (ou) en intensité.

Un cours d'eau présente :

- le lit mineur où les eaux y sont en permanence ;

- le lit moyen qui est l'espace fluvial, ordinairement occupé par la ripisylve (végétation abondante et variée qui borde les rivières), sur lequel s'écoulent les crues aux périodes de retour de 1 à 10 ans en moyenne. Le lit moyen est donc soumis à un risque fréquent d'inondation. La vitesse de l'eau y est forte et cet espace est soumis à de fortes érosions et transports solides lors des crues ;

- le lit majeur qui est l'espace occupé par un cours d'eau lors d'une inondation. Hors du lit majeur, le risque d’inondation fluviale est nul (ce qui n’exclut pas le risque d’inondation par ruissellement pluvial, en zone urbanisée notamment).

LES TYPES D'INONDATIONS

Il existe trois principaux types d'inondations :

Par débordement direct : Une inondation peut avoir lieu
quand une rivière déborde donc Le cours d'eau sort de son lit
mineur pour occuper son lit majeur alors il envahit des vallées entières.

 

Par accumulation d'eau ruisselée : Lorsqu'il y a une capacité
insuffisante d'infiltration, d'évacuation des sols ou du réseau
de drainage lors de pluies anormales. Ces inondations peuvent
se produire en zone urbanisée, en dehors du lit des cours d'eau
proprement dit, quand font obstacle à l'écoulement normal
des pluies intenses, l'imperméabilisation des sols et la conception
de l'urbanisation et des réseaux d'assainissement
(orages, en particulier de type cévenol).

 

Par débordement indirecte : Les eaux remontent dans à
travers les nappes alluviales, dans les réseaux d'assainissement
dans des points bas localisés... par effet de siphon

 

Mais une inondation peut se traduire par d'autres phénomènes plus ou moins courant :

- lors d'une tempête, d'un cyclone ou d'un raz de marée il y a souvent une submersion des zones littorales ;

- lors de la destruction d'un ouvrage (barrages) ;

- lors des crues soudaines

 

A gauche en Saskatchewan, le ruisseau Indianhead à sec, le 17/07/1996.
A droite ce même ruisseau en Crue le 10/04/1996.

LES CAUSES

PLUSIEURS FACTEURS INTERVIENNENT EN EUROPE :

- Souvent les trois zones des cours d'eau (le lit mineur, le lit moyen et le lit majeur) sont transformés par l'activité humaine ou par les changements climatiques. Ainsi avec un sol plus propice au ruissellement il y a une diminution de la perméabilité de l'ensemble du bassin dû aux déboisements, aux incendies de forêts, aux multiplications de surfaces revêtues (routes, maisons,...) et rend alors les crues beaucoup plus brutales.

 

- La répartition et l'intensité des précipitations dans le bassin versant (qui est le lieu où les rivières collectent l'eau d'un territoire plus ou moins grand) et la durée des précipitations.

- En Europe à la fin du printemps et au début de l'été lors du redoux, des canicules ou du fœhn la fusion brutale des neiges est fréquente et accentue le risque.

- Au printemps, la rupture des glaces des fleuves en haute montagne (Alpes, Pyrénées), ou dans les pays de hautes latitudes comme le Canada qui sont des barrages quand ils gèlent en hiver peuvent aussi provoquer des inondations.

- Les orages violents d'été voir du printemps qui entraînent des pluies violentes.

- En automne les précipitations orageuses, surtout sur la façade méditerranéenne ont des effets qui peuvent se faire sentir dans toute la moitié sud du pays.

- Dans le nord et l'ouest de la France les pluies océaniques occasionnent des crues surtout en hiver et au printemps.

- L'importance de l'absorption par le sol et l'infiltration dans le sous-sol qui alimente les nappes souterraines a des effets sur les inondations. Un sol saturé par des précipitations récentes n'absorbe plus, ce qui pourrait provoquer des inondations lors des autres précipitations.

 

LES PRINCIPALES ORIGINES DES CRUES DANS D'AUTRES PAYS SONT :

- Les moussons en Inde, au Bengladesh et dans d'autres pays qui entraînent de fortes précipitations.

- Les tempêtes ou cyclones suivis de fortes précipitations provoquent des crues subites, des glissements de terrain, des coulées de boue, et des inondations. Ils sont souvent suivis d'un phénomène appelé "marée de tempête".

- Lors du phénomène El Niño ou La Niña il y a une augmentation des précipitations dans certains pays ce qui cause des inondations voir des moussons plus importantes.

Inondation au Texas le 06/07/2002

 

Inondation en Inde
lors de la mousson